Accueil > Le coin des élèves > Poésie

Poésie

Dernier ajout : 25 mars.

Articles de cette rubrique

  • Les règle de la classe .

    25 mars, par Fatoumata Camara

    Avoir son matériel
    Bien écouter
    Apprendre ses leçons
    Ne pas se bagarrer
    Ne pas bavarder
    Ranger son casier
    S’asseoir correctement
    Soigner son travailler
    Ne pas se balancer
    Bien se ranger
    Lever le soit
    Avoir les mains propres
    Soigner son matériel
    Être poli
    Faire signer les mots et les cahiers

  • Mon lit est un bateau.

    21 mars, par Fatoumata Camara

    Mon lit est un petit bateau ;
    Nounou m’aide à y embarquer,
    Me met l’habit de matelot,
    Me pousse dans l’obscurité.
    De nuit, à bon bord, je dérive,
    Salue mes amis sur la rive ;
    Je ferme les yeux, vogue au loin,
    Et ne vois ni n’entends plus rien.
    Parfois j’emporte des objets
    Qu’emportent les bons matelots
    Peut-être un morceau de gâteau,
    Ou bien encor quelques jouets.
    Toute la nuit nous dérivons ;
    Mais quand le jour revient briller,
    Rentré dans ma chambre, au ponton
    Je vois mon vaisseau (...)

  • La cigale et la fourmi

    2 novembre 2018, par Howayda

    Par une belle journée d’hiver,
    Une Cigale rencontra une fourmi,
    Qui faisait sécher des graines au soleil.
    "S’il te plait, ma bonne fourmi,
    Aie pitié de moi quelque chose à manger.
    Je n’ai pris depuis longtemps."
    "Et comment en es-tu arrivé là ?,
    demanda la fourmi. Qu’as-tu donc fait tout l’été ?"
    "Cet été, répondit la cigale,
    Avec la fièrté de l’artiste dans la voix,
    J’ai chanté continuellement."
    "Fout bien, lui rétorqua la fourmi,
    Alors cet hiver tu vas danser ?" (...)

  • Demain,des l’Aubes

    1er février 2018, par Maelys garnier

    Demain,des l’Aubes
    Demain,des l’Aubes a l’heure ou blanchit la campagne
    Je partirai.Voit-tu.Je sais que tu m’attends.
    J’irai par la forêt,j’irai par la montagne
    Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.
    Je marcherai les yeux sur mes pensées
    Sans rien voir au dehors,sans entendre aucun bruit
    Seul le dos courbée,les mains croisée
    Triste,le jour sera pour moi comme la nuit.
    Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe
    Ni les voiles au loin descendant vers Harfleurs
    Et quand j’arriverai, (...)