Accueil > Le coin des élèves > au fil de l’eau au musée de la vie bourguignonne

au fil de l’eau au musée de la vie bourguignonne

mercredi 27 novembre 2013, par Delphine Lacharme

Le lundi 25 novembre, nous sommes allés au musée de la vie bourguignonne au centre ville de Dijon.
Tout d’abord, notre guide nous a expliqué comment nos arrière- arrière grand-mères faisaient la lessive : elles dégraissaient le lige dans un cuvier avec de la cendre. Ensuite, elles allaient au lavoir pour laver le linge au savon. Elles frottaient, pliaient battaient et rinçaient le linge jusqu’à ce que le linge soit bien blanc. Les grandes lessives se faisaient seulement deux fois par an.
Une fois sec le linge était repassé à l’aide de différents fers à repasser.
Autrefois, on se lavait très souvent les mains, pas souvent les pieds et jamais la tête. On ne se plongeait jamais le corps en entier et on se lavait en chemise. On ne se lavait jamais les cheveux. Les toilettes étaient dehors et ils étaient secs.

Dijon est la deuxième ville d’Europe à avoir amener l’eau potable en ville ( derrière Rome) C’est Henri Darcy qui a construit des aqueducs et des bornes fontaines en ville.

Les coiffeurs ont commencé à laver les cheveux des clientes avec du shampoing ( mot qui vient d’Angleterre) . Les salons de coiffure n’étaient mixtes.

En Bourgogne, des stations thermales ( comme Saint Honoré les bains) ses sont développées grâce au PLM ( Paris Lyon méditerranée) grâce au train.

Les Charmants ( cm1 cm2)